Rechercher dans ce blog

mercredi 23 avril 2014

CORÉE DU SUD / NAUFRAGE DU SEWOL



                                AVIONS, BATEAUX, TRAINS, SÉISMES, TSUNAMIS, 

                                     QUE DE CATASTROPHES, QUE DE MORTS....

                                      COMBIEN AURAIENT PU ETRE ÉVITÉES ?

                                                     QUELLE TRISTESSE


     Que dire encore, après la disparition du Boeing introuvable et 

dont on ignore les causes,  l accident du Concordia, voici celui du 

Sewol, avec à l origine l erreur humaine impardonnable causant de 

nombreux morts. DES DRAMES que les proches ne sont pas prêts 

d oublier.

     Les Journaux  avec les articles ci -dessus nous évoquent les faits avec certains passages comme du direct

  En Corée du Sud, plus de 100 corps repêchés après le naufrage du ferry                                                     Le Monde.fr avec AFP | 22.04.2014 à 03h42 • Mis à jour le 22.04.2014 à 07h00

                           Six jours après le drame, 198 personnes sont toujours portées disparues.

      Les autorités s'attendent à un bilan de quelque 300 morts. Six jours après le drame, 198 personnes sont toujours portées disparues. Les autorités s'attendent à un bilan de quelque 300 morts. | AP/Ahn Young-joon
     Le dernier bilan officiel du naufrage du ferry Sewol en Corée du Sud s'élevait mardi 22 avril à plus de 100 morts, six jours après le drame. Mais deux fois plus de personnes étaient toujours portées disparues, en large majorité des lycéens en voyage scolaire.
     Selon ce bilan communiqué par les garde-côtes, 104 personnes sont confirmées mortes et 198 toujours portées disparues. Le ferry à quatre ponts qui se dirigeait vers l'île touristique de Jeju, transportait 476 personnes, lorsqu'il a chaviré et sombré mercredi dernier au matin, au large de la côte méridionale de la Corée du Sud.
     Lire la retranscription des enregistrements : « Évacuez les passagers ! » : des enregistrements du naufrage du ferry en Corée du Sud
                                                                 L'ÉQUIPAGE EN CAUSE
     Le capitaine et la plus grande partie de l'équipage font partie des 174 personnes qui ont été récupérées vivantes, pendant le naufrage. Sept membres d'équipage ont été arrêtés ; ils sont accusés d'avoir mal géré la situation et d'avoir « abandonné » les passagers.
     Les secours s'attendent à un bilan de quelque 300 morts, car il n'y a quasiment aucun espoir de retrouver des personnes vivantes, rescapées dans d'éventuelles poches d'air au sein du ferry totalement immergé. La tragédie du Sewol serait alors un des accidents les plus meurtriers de l'histoire récente de la Corée du Sud, pays riche et moderne.
Lire les réactions : La Corée du Sud choquée par l'attitude de l'équipage du ferry naufragé



           Corée du Sud : les SMS émouvants des passagers du ferry
     "Je t'aime, maman", "reste calme, ne panique pas", "tu me manques, mon pote", des naufragés ont envoyé des SMS à leurs proches. Des faux circulent aussi sur internet. Ceux que francetv info reproduit sont vrais.
     Le ferry accidenté, le "Sewol", le 17 avril 2014, au large de la Corée du Sud. (ED JONES / AFP)
     Par Francetv info PARTAGERCoincés dans le ferry naufragé, mercredi 15 avril, au large de la Corée du Sud, des lycéens ont eu le temps d'envoyer des SMS à leurs proches, comme le rapporte le site CBC (en anglais). 
     Ces messages sont vrais : ils datent du jour du naufrage et ont été envoyés entre 9 heures et 9h30. Cette information est confirmée sur place par le journaliste de France 2, Alain de Chalvron. D'autres textos circulent sur internet et sont des faux : la police sud-coréenne assure qu'aucun échange n'a été effectué après midi le jour du naufrage, rapporte le Wall Street Journal (en anglais).
"Je t'aime maman"
Dans l'échange entre un enfant et sa mère reproduit ci-dessous, celle-ci ne semble pas bien comprendre le côté tragique de la situation :
L'enfant : "Maman, je te le dis maintenant parce que j'ai peur de ne pas pouvoir le faire plus tard : 'Je t'aime.'"
La mère : "Pourquoi ? Je me demandais pourquoi tu n'étais pas sur KakaoTalk", une application de messagerie instantanée.
La mère : "Moi aussi, mon fils. Je t'aime. <3<3<3"
L'étudiant a finalement été sauvé.
"Reste calme"
Dans une autre conversation, un homme tente de rassurer son frère, prisonnier de l'épave.
L'enfant : "J'ai entendu que les secours vont arriver."
Son frère : "Les secours vont bientôt arriver."
Son frère : "Reste calme, ne panique pas, prend ton temps et fais ce qu'ils te disent."
Son frère : "Agis juste rapidement quand ils te l'auront dit."
Ce passager est toujours porté disparu.
"On dirait qu'on va tous mourir"
Un autre naufragé, qui n'a pas été retrouvé pour le moment, a envoyé un texto à tout son groupe de théâtre.
Le naufragé : "On dirait qu'on va tous mourir. Non, sérieusement, le bateau est en train de pencher."
Le naufragé : "Les gars, vraiment. Si j'ai été injuste avec l'un d'entre vous, pardonnez-moi."
L'un de ses interlocuteurs : "Quoi un accident de bateau ? Tu me manques, mon pote."
Le naufragé : "Que se passe-t-il ?"

     « Évacuez les passagers ! » : des enregistrements du naufrage du ferry en Corée du Sud
      Le Monde.fr avec AFP et AP | 21.04.2014 à 04h46 • Mis à jour le 21.04.2014 à 10h42

     Alors que la recherche des corps des centaines de naufragés se poursuit autour de l'épave du Sewol, le ferry qui a coulé le 16 avril au large des côtes sud-coréennes, la transcription d'une communication entre les autorités maritimes et le navire, publiée dimanche 20 avril, témoigne de l'indécision qui régnait au moment du naufrage.
     Après un choc, pour l'instant d'origine indéterminée, qui a immobilisé le bateau avant que celui-ci coule, les passagers ont reçu l'ordre de ne pas bouger de leur siège pendant plus de quarante minutes, selon les rescapés.
     Lire les dernières informations : Ferry naufragé : la présidente sud-coréenne accuse l'équipage de « meurtre »
     Lorsque le ferry a commencé à se coucher sur le côté, il était trop tard : l'eau s'engouffrait. « Les bateaux de secours n'étaient pas arrivés. Il n'y avait pas non plus de bateaux de pêche, ni d'autres embarcations pour aider, s'est ensuite justifié le capitaine, Lee Joon-seok, arrêté après l'accident. Les courants étaient violents et l'eau était très froide dans cette zone. J'ai pensé que les passagers seraient emportés et se trouveraient en difficulté s'ils évacuaient dans le désordre. » Le bilan provisoire de la tragédie est de 58 morts et 244 disparus.
     Dans la dramatique communication rendue publique dimanche, un membre non identifié de l'équipage demande à plusieurs reprises à un responsable des autorités maritimes (VTS) de Jindo si les secours sont en route.


                      LE DÉROULEMENT DANS CE QUI ALLAIT ETRE L HORREUR 
L'île Jeju, au sud de la Corée du Sud.
9 h 07
Sewol : VTS de Jindo, ici le ferry Sewol.
VTS : Ferry Sewol, ferry Sewol, ici le VTS. Votre navire est-il en train de couler maintenant ?
Sewol : Oui, exactement. S'il vous plaît, envoyez les garde-côtes immédiatement.
VTS à un navire à proximité : [Navire A], ici le VTS de Jindo.
Navire A : Oui, nous vous recevons.
VTS : A 2,1 milles marins [3,9 kilomètres] sur votre droite, le ferry Sewol est en train de couler. Nous vous demandons de l'aide pour son sauvetage. Merci d'aller sur place et de le secourir.
Navire A : OK, nous y allons.
9 h 08
[Le VTS contacte d'autres navires, dont un qui accepte de se dérouter pour venir en aide au Sewol]
9 h 10
Sewol : VTS de Jindo, ici le Sewol.
VTS : Oui, ici le VTS.
Sewol : Nous prenons de la gite. Nous allons bientôt couler.
VTS : Comment réagissent les passagers ? [Navire A] approche de votre bateau aussi vite qu'il le peut.
Sewol : Nous sommes trop inclinés, nous ne pouvons quasiment pas bouger.
9 h 11
VTS : [Navire B], ici le VTS de Jindo. A votre bâbord, des gens sont à l'eau.
[Navire B] : OK. OK. Je vais modifier ma trajectoire à bâbord.
9 h 12
VTS : Sewol, ici le VTS de Jundo. Les passagers sont-ils sur des radeaux ou des canots de sauvetage ?
Sewol : Non, pas encore. Le navire est trop incliné, nous ne pouvons pas bouger.
9 h 13 
VTS : Combien de personnes sont à bord ?
Sewol : 450 personnes... Il y a environ 500 personnes.
VTS : Un navire dans les alentours, [Navire A], est sur le chemin en ce moment même.
Sewol : D'accord. S'il vous plaît, venez vite.
9 h 14
VTS : Nous contactons même tous les bateaux de pêche dans les environs.
Navire A : Le bateau à côté de nous [le Sewol] est en train d'être évacué. Il est complètement incliné sur la gauche, c'est dangereux de l'approcher, mais nous essayons tout de même autant que possible, en gardant une distance de sécurité.
VTS : S'il vous plaît, approchez aussi vite que vous le pouvez. Merci de coopérer activement avec les équipes de secours.
Navire A : Si des passagers évacuent, nous les secourrons.
VTS : Ferry Sewol, les passagers sont-ils en mesure d'évacuer ?
Sewol : Le navire est trop incliné, c'est impossible d'évacuer.
VTS : Nous contactons le maximum de bateaux des garde-côtes et de pêche, ils sont en route.
Des navires de secours entourent l'étrave du "Sewol", le 16 avril.
9 h 17
VTS : Ferry Sewol, ici le VTS de Jindo. Nous entendez-vous ? [Il répète quatre fois] Où en est le naufrage ?
Sewol : Le navire est incliné de plus de 50 degrés sur la gauche et il est impossible de bouger sur la gauche ou sur la droite. Les membres d'équipage ont reçu l'ordre de porter des gilets de sauvetage et d'attendre... Mais en réalité il est impossible de vérifier s'ils les portent vraiment ou pas. Les membres d'équipages sont rassemblés sur le pont et ne peuvent pas bouger. S'il vous plaît, venez vite.
9 h 18
VTS : OK, Sewol. A quelle hauteur l'eau est-elle montée à l'intérieur du ferry ?
Sewol : Nous ne pouvons pas le vérifier. Je peux confirmer de l'avant du navire que certains conteneurs qui étaient sur le pont sont tombés, mais je ne peux pas bouger. Je ne peux même pas faire un pas sur le pont, à gauche ou à droite, alors je me tiens au mur, je tiens à peine debout.
VTS : [Navire A] est à côté, il approche.
Sewol : D'accord.
Navire A : Si les passagers n'évacuent pas, je ne peux pas me déplacer à côté. De toute façon, nous serons très prudents et naviguerons à côté pour aider.
9 h 19
VTS : [Le destinataire du message n'est pas identifié] Il est actuellement impossible d'évacuer pour le ferry Sewol. Quand vous arriverez sur place et quand les passagers évacueront, merci de les secourir aussi prudemment que possible.
9 h 21
Sewol : Les garde-côtes sont-ils en chemin ? En combien de temps seront-ils là ? Les autorités maritimes de Jeu [un autre port], pouvez-vous entendre le Sewol ?
VTS de Jindo : Sewol, [Navire A] est actuellement en approche. Il lui est impossible de venir juste à côté. Il attend.
9 h 22
Sewol : OK. En combien de temps les garde-côtes seront-ils là ?
VTS : Tenez bon.
9 h 23
Navire A : Nous sommes juste en face de vous. Nous allons attendre et quand les passagers évacueront, nous les secourrons.
VTS : OK, entendu. Dans les environs, [Navire B] et [Navire C] sont en chemin. Quand les passagers évacueront, allez les secourir immédiatement.
Navire A : Actuellement, il y a des choses qui flottent près de l'avant du Sewol. Il est impossible de s'approcher. On dirait qu'il va bientôt couler.
VTS : Les garde-côtes seront là dans quinze minutes. Dites aux passagers qu'ils doivent porter des gilets de sauvetage.
Sewol : Nous ne pouvons plus diffuser quoi que ce soit sur le navire.
9 h 24
VTS : Même s'il est impossible de diffuser, tâchez de sortir autant que vous pouvez et faites mettre des gilets de sauvetage aux passagers ainsi qu'autant de couches de vêtements que possible.
Sewol : Si le ferry évacue les passagers, serez-vous en mesure de les secourir ?
VTS : Au moins, faites-leur porter des gilets de sauvetage et faites-les évacuer !

Sewol : Si le ferry évacue les passagers, seront-ils secourus immédiatement ?
VTS : Ne les laissez pas sortir sans rien, faites-leur au moins porter des gilets de sauvetage et faites-les évacuer !
9 h 25
VTS : L'évacuation des passagers du ferry... le capitaine devrait prendre une décision sur l'évacuation. Nous ne connaissons pas la situation là-bas. Le capitaine doit prendre la décision finale et décider rapidement s'il évacue les passagers ou non.
Les équipes de secours après le naufrage du ferry "Sewol", le 20 avril.
9 h 26
Sewol : Je ne parle pas de cela. J'ai demandé, s'ils évacuent maintenant, seront-ils secourus immédiatement ?
VTS : Des garde-côtes seront là dans moins de dix minutes.
Sewol : Dans dix minutes ?
VTS : Oui, dans environ dix minutes, dix minutes !
9 h 27
VTS : Ferry Sewol, un hélicoptère sera là dans une minute.
Sewol : Je ne vous entends pas. Merci de répéter lentement et distinctement.
VTS : Un hélicoptère sera là dans une minute.
Sewol : Répétez.
VTS : Un hélicoptère sera là bientôt.
9 h 28
Sewol : Il y a trop de passagers. Un hélicoptère n'est pas assez.
VTS : Un hélicoptère sera là et d'autres navires approchent.
9 h 29
Sewol : OK, bien reçu, VTS de Jindo. Je peux voir un navire, mais je peux pas lire d'AIS [système d'identification automatique pour les navires]. Quel est le nom du pétrolier rouge près de l'avant de notre ferry ? Demandez au navire d'attendre, pas en face de nous mais sur le côté gauche.
Navire A : Oui, nous attendons, mais à cause de la marée montante, nous dérivons. Ici le [Navire A]. Un hélicoptère est au-dessus de nous, pour information.
9 h 30
[Le VTS de Jindo parle avec un autre navire qui propose son aide. Il annonce que le ferry est train de couler avec 400 passagers à bord et que tous les bateaux dans la zone doivent approcher et aider. Un autre navire répond à l'appel.]
9 h 32
[Le Sewol donne ses coordonnées exactes au VTS de Jindo.]
9 h 33
[Le VTS de Jindo demande à tous les navires présents sur place de jeter leurs gilets de sauvetage et leurs canots de sauvetage pour secourir les passagers quand ils évacuent le ferry.]
9 h 37
VTS : Ferry Sewol, ferry Sewol, ici le VTS de Jindo.
Sewol : Oui, ici le ferry Sewol, ferry Sewol.
VTS : Quelle est la situation ?
Sewol : C'est impossible de vérifier. En ce moment, euh... les passagers sont... [ne finit pas sa phrase]. Les garde-côtes et les autres navires sont à 50 mètres. A travers le flanc gauche, les gens qui vont évacuer sont en train d'essayer d'évacuer. J'ai fait une annonce, mais c'est impossible de se déplacer vers le côté gauche.
VTS : OK, bien reçu.
Sewol : Le navire est penché à 60 degrés sur la gauche. En ce moment, même l'avion est au-dessus... les garde-côtes...
[La trancription continue avec le VTS de Jindo envoyant des appels SOS et contactant d'autres navires pour aider. Il appelle plusieurs fois le Sewol, qui ne répond pas.]

     Le désarroi des proches des disparus du « Sewol »

           La présidente de Corée du Sud accuse l'équipage du ferry 

                                          de «meurtre»




     Par Maxime Blanchard Publié le 21/04/2014 à 11:21
     Les opérations de récupération des corps se poursuivaient lundi à l'intérieur du ferry qui a fait naufrage mercredi.
     Les opérations de récupération des corps se poursuivaient lundi à l'intérieur du ferry qui a fait naufrage mercredi. Crédits photo : KIM HONG-JI/REUTERS
     La présidente sud-coréenne, Park Geun-Hye, a estimé lundi que les actes du capitaine et de l'équipage du ferry qui a sombré mercredi avec des centaines de personnes à bord «dépassaient l'imagination».
     La présidente de Corée du Sud n'a pas eu de mots assez forts pour qualifier l'équipage du ferry qui a fait naufrage la semaine dernière. «Les actes du capitaine et de certains membres de l'équipage sont totalement incompréhensibles, inacceptables et équivalents à un meurtre», a déclaré Park Geun-Hye, lors d'une réunion lundi, avec de hauts responsables politiques.
      Selon les témoignages des rescapés, après que le ferry s'est immobilisé suite à un choc, les passagers ont reçu la consigne de ne pas bouger, pendant plus de 40 minutes alors que la capitaine a lui quitté le navire. «Ça dépasse complètement l'imagination, d'un point de vue légal et moral», a déclare la présidente sud-coréenne. Lorsque le ferry a commencé à sombrer, il était trop tard pour sortir du bateau, les passagers ne parvenant pas à remonter le long de couloirs glissants alors que l'eau s'engouffrait.
     Les arrestations s'enchaînent
     Accusés de négligence et de carence dans la sécurité des passagers en violation du code maritime, Lee Joon Seok, le capitaine expérimenté, âgé de 59 ans, et deux membres de l'équipage ont été arrêtés samedi. Trois officiers et un mécanicien ont à leur tour été placés en garde à vue lundi et pourraient répondre des mêmes chefs d'accusations.
     La présidente a condamné l'inaction de l'équipage, visiblement paniqué et incapable de prendre une décision au moment du drame, comme le révèlent les échanges, rendus publics, avec les autorités maritimes lors de l'accident. Elle a précisé que l'enquête se pencherait sur toutes les parties impliquées, des inspecteurs chargés de la sécurité à l'équipage, en passant par les propriétaires du ferry.
     Les déclarations de Park Geun-Hye font suite aux critiques adressées par les familles des victimes au gouvernement et aux autorités qui estiment que les secours ont été trop lents à entrer dans le ferry.
     Les opérations de récupération des corps se poursuivaient lundi à l'intérieur du ferry qui a fait naufrage mercredi. Le dernier bilan fait été de 64 morts et 238 disparus.
     Naufrage : la présidente de Corée du Sud accuse l'équipage du ferry de «meurtre»
     La présidente sud-coréenne, Park Geun-Hye, a estimé lundi que les actes du capitaine et de l'équipage du ferry qui a sombré mercredi avec des centaines de personnes à bord «dépassaient l'imagination».




17 commentaires:

  1. Seigneur,
    veille sur tous ceux qui travaillent,
    sur ceux qui pleurent cette nuit,
    et fait que tes anges gardent ceux qui dorment.
    Soigne les malades, Seigneur Jésus,
    donne le repos à ceux qui sont fatigués,
    bénis les mourants,
    console les affligés,
    aie pitié de ceux qui souffrent et
    protège ceux qui sont heureux.
    Amen.
    @

    RépondreSupprimer
  2. Il s agit d une catastrophe de plus, une catastrophe regrettable pour de multiples raisons comme le nombre de morts ou disparus dans des conditions atroces,la jeunesse de tous ces étudiants, mais aussi selon certains rapports, le fait que le bateau ait été confié à un sous officier, même si avec le commandant de bord ils sont interpellés cela ne ramènera pas les victimes. Paix à leur âme, et condoléances aux familles qui sont dans la douleur et vivront toujours avec.

    Oliviers TREQUEL

    RépondreSupprimer
  3. Quelle tristesse, pour ces passagers, pour leur famille, quelle tristesse aussi pour ceux du Boeing mais aussi celle du concordia dont le naufrage n est pas si vieux. Les mots nous manquent et nos gorges sont noués de voir les images et lire les SMS de ces gamins.

    La Normande

    RépondreSupprimer
  4. J ai de la peine pour tous, c est trop triste.

    L.M

    RépondreSupprimer
  5. Bien que nous ayons des informations par la télé ou la radio, nous les écoutons avec beaucoup de tristesse, les catastrophes ont cette réputation, je vous remercie BBR d avoir publié l article sur le sewol, cela démontre une fois encore que l actualité est aussi au cœur du BLOG, évitant parfois nos soucis secondaires. Puisse ces victimes trouver la paix.

    Simon LAVILLE

    RépondreSupprimer
  6. La vie n est donc pas le long fleuve tranquille que l on prétendait. Elle nous réserve chaque jour sont lot de surprises et de catastrophes, plus graves les unes que les autres, mais la terre continue de tourner avec nos joies et nos peines à l intérieur que rien n effacera. Les souvenirs sont trop souvent cruels, comme les photos que l on revoit avec les disparus.
    Dans ce genre de catastrophes, si l urgence est de sauver un maximum de personnes, il faut néanmoins espérer que les disparus n aient pas trop souffert.
    Se voir mourir doit être atroce.

    André BERGERAC

    RépondreSupprimer
  7. La mort est toujours insupportable.
    Lorsqu'elle survient après une vie longue et bien remplie, elle est cependant dans l'ordre des choses.
    Mais lorsqu'il s'agit de morts prématurées, soit par accident soit par la négligence ou l'incompétence de ceux qui sont en charge d'adultes et d'enfants, elle est inacceptable.
    Et que dire lorsque la vie est ôtée parce que l'on n'appartient pas à la même race ou la même religion que les assassins ?
    En ce jour du 24 Avril, je ne puis m'empêcher d'avoir une pensée émue pour les centaines de milliers d'Arméniens qui ont été exterminés par les turcs. Ces mêmes turcs que l'on veut nous forcer à accueillir à bras ouverts dans l'Europe, sans qu'ils reconnaissent qu'ils ont réalisé un génocide sur des populations civiles au seul prétexte qu'elles n'étaient pas musulmanes mais chrétiennes.
    La Bible nous apprend que Dieu a crée l'homme à son image.
    Je suis sûr que lorsque Il regarde ces assassins, Dieu ne doit pas être content de ce que le miroir lui renvoie.
    L'Indien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nul doute que tous les arméniens se joignent a vous l indien, et nombreux sont les français qui reconnaissent le génocide et retiendront à tout jamais la date du 24 avril 1915. Honte aux turcs , et à ceux qui veulent les faire entrer dans l Europe. BBR

      Supprimer
  8. La turquie va bien, pas besoin d'entrer en Europe, ca c'était avant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça c est déjà une excellente nouvelle - J en suis très heureux. BB

      Supprimer
  9. Quand les turcs se sont aperçu que les arméniens avec lesquelles ils vivaient en paix depuis des décennies ont commencé à complotter et qu'ils acceuillait en fait des traitres, alors ils ont fait leur devoirs. Les chrétiens auraient fait pire alors soyez honnêtes, aucune civilisation ne laisserait faire. Les turcs sont bons mais pas cons, quand tu te rends compte que celui que tu héberges est un TRAITRE. Voilà ce qui s'est passé, la vérité est dur à entendre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les arméniens des traîtres, mais vous n y êtes pas du tout. Les turcs ont été des assassins, Le monde entier l a reconnu, des génocides comme celui là est un génocide de la pire espèce et l accepter comme vous, prouve bien la joie que vous avez du avoir à les voir mourir. Les turcs ne respectent rien, ils lapident les femmes, aucune morale, et nous espérons bien qu ils ne rentreront pas dans l Europe.

      Supprimer
  10. Les français feraient mieux de reconnaître le génocide algérien, n'oublies pas que quand tu montres du doigt, les 4 autres sont dirigés vers toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Génocide algérien, c est encore une plaisanterie, toute l histoire que vous prétendez connaitre sur un éventuel génocide est fausse, on a jamais retrouver des cadavres dans l eau, ni des blessés et morts dans les hôpitaux. Vous avez du regarder un film avec DEBBOUZE surement.
      Il se peut que vous soyez la même personne pour les 3 articles.

      Supprimer
    2. Cher BBR
      Votre blog est ouvert à tous et toutes les idées sincères et honnêtes sont respectables.
      Pour ce qui me concerne, je ne suis pas un spécialiste de l'Histoire et des génocides. Mais je suis Français et je vis en France.
      Mon pays, par la voix de sa représentation nationale a reconnu 3 génocides : celui des Juifs par les nazis, celui des Arméniens par les turcs et celui des Rwandais.
      Après cela, tout le reste est de la mauvaise littérature et de la haine mal placée.
      Allez vous rhabiller, il n'y a rien à voir. Charbonnier est maître chez lui et la France est maîtresse chez elle.
      L'Indien.

      Supprimer
    3. Je suis entièrement d accord avec vous l Indien, mais je suis toujours un peu révolté de lire, que bien le monde entier ai reconnu ce génocide mis à parc les turcs, certains persistent à nier l évidence.
      Je cesserai donc tout commentaire sur ce sujet.

      Supprimer
  11. Buy Quality COUNTERFEIT MONEY And fake Passports,Driver’s License,ID Cards,Visas.SSN And We give Out Loans to All countries
    Contact us today and get your quality Passport, Driver License, ID Cards, etc. We are number one when it comes to producing quality real and fake documents We produce both real and fake quality passports,drivers licenses, ID cards,birth certificates,diplomas,Visas,SSN,US green card if in case you have been looking to get a document/documents then now is your best chance, you can get in contact with us via:
    Email-: perfect-documentation@hotmail.com
    Skype Name:Ranko322
    whatsapp +4915215387133

    ((MONEY))

    This bills are not home made but industrial and professional manufacturing. From High
    Quality IT techinicians from US,Russia,Korea and China We offer high quality COUNTERFEIT NOTES for the following currencies;

    EUR - Euro
    USD - US Dollar
    DNR - DINAR
    GBP - British Pound
    INR - Indian Rupee
    AUD - Australian Dollar
    CAD - Canadian Dollar
    AED - Emirati Dirham
    ZAR - Rand
    CHF - Swiss Franc
    CNY - Chinese Yuan Renminbi
    MYR - Malaysian Ringgit
    THB - Thai Baht
    NZD - New Zealand Dollar
    SAR - Saudi Arabian Riyal
    QAR - Qatari Riya

    E-Mail Your Questions and Comments.

    We are looking forward to receiving your inquiries and early receipt of your first orders!

    SERIOUS INQUIRIES ONLY PLEASE
    http://legitsource4u.boards.net/board/1/general-discussion
    http://legitdocumentsav.moreforum.com/admBase/login/1224517.html

    RépondreSupprimer